16 Septembre 2021

[Lanceurs] Banc de contrôle : le cerveau de l’ELA 4

Sur le pas de tir d’Ariane 6, tout passe par lui ! Le banc de contrôle est l’outil qui fait fonctionner à distance tous les équipements du système de lancement et qui permet le décollage du lanceur.
is_lanceurs_ela4_qualification_banc-controle.jpg
L'équipe IBT (CNES et ArianeGroup) en train de qualifier le banc de contrôle. Crédits : CNES

C’est un peu le cerveau de l’ensemble de lancement, qui commande toutes les opérations jusqu’au décollage du lanceur. Le banc de contrôle d’Ariane 6 est l’outil informatique situé à l’interface entre les opérateurs et le système de lancement, qui grâce à un logiciel applicatif spécialement développé pour l’ELA4, pilote les différentes étapes à la manière d’un pilote automatique. Intégration du lanceur et contrôle des équipements, remplissage des réservoirs cryogéniques, vérifications finales, séquence synchronisée : toutes ces opérations sont réalisées au travers du banc de contrôle qui, au tout dernier moment, donne la main au lanceur pour le décollage. C’est lui également qui gère toutes les problématiques de sécurité en cas de panne détectée sur un système. 

La partie visible du banc de contrôle est la salle de contrôle, où les équipes supervisent les opérations. A l’autre bout de la chaîne, il y a des vérins ou des vannes, ou encore l’ordinateur de bord du lanceur, qui changent d’état ou de position sur ordre du banc de contrôle. Ce qui n’est pas visible, ce sont les moyens informatiques et le logiciel applicatif qui concentrent les savoir-faire d’ArianeGroup et du CNES dans la mise en œuvre et le décollage des lanceurs.

Christian Canart, chef de projet bancs de contrôle Ariane 6 au CNES

Un projet hors normes

Le banc de contrôle de l’ELA4 a été développé par un groupement industriel réunissant les entreprises GTD et Clemessy, sur la base des spécifications définies par le CNES et ArianeGroup au sein d’une équipe commune. Illustration de la complexité et de la dimension du projet, sa réalisation a impliqué depuis 5 ans une centaine d’ingénieurs et techniciens. « La structure et la mise en œuvre opérationnelle d’Ariane 6 sont assez proches de celles d’Ariane 5, et les problématiques de sécurité restent les mêmes. Sur ces points, notre besoin utilisateur vis-à-vis du banc de contrôle a peu évolué entre les deux lanceurs », précise Christian Canart. D’autres contraintes, cependant, se sont considérablement accrues : le système de lancement génère par exemple des volumes considérables de données, qu’il faut être capable de traiter, d’archiver et de transmettre au bon moment. Associé à cette contrainte et au développement des activités à distance, le risque cybersécurité a également pris une ampleur nouvelle que le banc de contrôle doit être capable de maîtriser. 


Le saviez-vous ?

On parle beaucoup du banc de contrôle ELA4, mais il s’agit en réalité d’une famille de bancs de contrôle qui a été développée pour Ariane 6. Au total une quinzaine de bancs qui réunissent les mêmes briques technologiques de base, ce qu’on appelle le Core, et des fonctionnalités propres destinées à des utilisations spécifiques. Ces bancs sont nécessaires par exemple à la production des éléments du lanceur, ou encore au pilotage des moyens d’essai. Le site ArianeGroup des Mureaux dispose ainsi d’une réplique exacte du banc ELA4 interfacée avec la maquette électrique du lanceur et un simulateur des moyens sol ELA4, permettant de qualifier les mises en œuvre électriques du lanceur et le comportement du programme de vol jusqu’au décollage. De même des bancs avec des simulateurs lanceur et moyens sol permettent de développer et valider le logiciel applicatif avant de l’exécuter sur le système réel.

is_illustration-serie-lanceurs.jpg
Lanceur - image d'illustration Crédits : Alena Butusava

Série Lanceurs

Qu’on les nomme lanceurs ou fusées, cette activité du CNES - qui contribue à garantir l’accès autonome à l’espace de la France et de l’Europe - est en constante évolution. Nous vous proposons de découvrir son actualité via une série d’articles. Vous y lirez tous les détails sur le nouveau lanceur Ariane 6 et sa base de lancement et vous familiariserez avec les innovations et ruptures technologiques qui nourriront les futurs programmes à l’horizon 2030.

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :